Exposition Theory of Colours par Hiroshi Sugimoto à la Galerie Marian Goodman - Le Japon à Paris
Theory of Colours par Hiroshi Sugimoto

Theory of Colours par Hiroshi Sugimoto

0 Partages

Theory of Colours est la troisième exposition personnelle de Hiroshi Sugimoto à Paris, vous pourrez y découvrir sa nouvelle série Opticks. Sur réservation.

Les Opticks (2018), sont la transcription photographique de couleurs révélées par le passage de la lumière à travers un prisme optique en verre.

Le titre de cette série se réfère à celui du traité d’Isaac Newton Opticks, publié en 1704. Fixées sur un film Polaroïd, les couleurs de chaque photographie traduisent l’attention que Sugimoto porte aux nuances les plus subtiles de l’arc en ciel, mais aussi et surtout, à celles qui incarnent une transition, qui apparaissent comme mélangées ou dont la détermination n’est pas aisée.

En observant chaque jour l’éclat de la lumière prismatique, j’ai conçu des doutes sur le spectre à sept couleurs de Newton.

Oui, je voyais son schéma rouge-orange-jaune-vert-bleu-indigo-violet, mais je discernais tout aussi bien beaucoup plus de couleurs intermédiaires, des teintes sans nom, du rouge à l’orange et du jaune au vert.

S’il est lecteur de Newton, Sugimoto l’est aussi de Johann Wolfgang von Goethe. Ce dernier, dans son Traité des couleurs (Zur Farbenlehre) publié en 1810, décrit le phénomène lumineux d’un point de vue plus sensible. A leur suite, Sugimoto développe une dimension plus poétique et métaphysique de la perception des couleurs « au-delà du regard arithmétique et dépassionné de Newton ou de la réflexion sensuelle de Goethe, j’ai voulu, avec mon appareil photo, tendre vers une voie intermédiaire ».

Ainsi, l’artiste rappelle que dans les doctrines bouddhistes de d’Asie de l’est, le mot « couleur » fait référence au monde matériel tandis que sa transcription japonaise signifie à la fois « vide » et « ciel ». « En somme, si le monde visible des couleurs est essentiellement vide, alors ce monde est aussi immatériel que la couleur du ciel. »

Dans la crypte, sera projeté The Garden of Time, un film produit par le Mori Art Museum et la Fondation d’art Odawara, mettant en scène les célèbres danseurs Aurélie Dupont et Min Tanaka. Scandé par un texte de Sugimoto, le film offre également un aperçu des coulisses qui se cachent derrière l’Observatoire d’Enoura de la Fondation d’art Odawara.

Hiroshi Sugimoto

Hiroshi Sugimoto est né au Japon en 1948. Depuis les années 1970, il travaille principalement la photographie, mais sa pratique multidisciplinaire inclut la production d’œuvres performatives ou architecturales. Son travail interroge le temps, l’empirisme et la métaphysique. Les œuvres de Sugimoto sont présentes dans les collections du Metropolitan Museum of Art, New York ; du Museum of Modern Art, New York ; de la National Gallery of Art, Washington, DC ; du San Francisco Museum of Modern Art ; et de la Tate Gallery, Londres ; entre autres. Son œuvre fait l’objet de nombreuses monographies.

Sugimoto a reçu la médaille d’honneur du National Arts Club in Photography ; la médaille du centenaire de la Royal Photographic Society ; le prix Isamu Noguchi ; il est Officier de L’ordre des Arts et des Lettres ; a reçu le Praemium Imperiale en peinture ; le prix Photo España ; et le prix international de la Hasselblad Foundation en photographie, entre autres.

Site web : https://www.mariangoodman.com/exhibitions/hiroshi-sugimoto-theory-of-colours-paris/

Adresse(s) : 79 rue du Temple, 75003 Paris (Galerie Marian Goodman)

Ouvert les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi

De 10:00 à 17:00

Réservation nécessaire

2 commentaires sur cette exposition :

Laissez un commentaire sur cette exposition :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.