Exposition Dimensions of Reality: Female Minimal - Le Japon à Paris
Dimensions of Reality: Female Minimal

Dimensions of Reality: Female Minimal

Du vendredi 5 juin au samedi 25 juillet 2020

Cette exposition rassemble 14 femmes artistes pionnières qui ont chacune contribué, de manière originale et sans compromis, à élargir la portée de l’esthétique minimale au-delà de la catégorie orthodoxe de l’art minimal.

Avec des œuvres de Feliza Bursztyn, Rosemarie Castoro, Maria Lai, Liliane Lijn, Verena Loewensberg, Mary Miss, Kazuko Miyamoto, Lucia Moholy, Vera Molnar, Marlow Moss, Lydia Okumura, Lolo Soldevilla, Magdalena Wiecek, et Shizuko Yoshikawa.

À travers une large sélection de sculptures, installations, peintures et œuvres sur papier datant des années 1920 au début des années 1980, Dimensions of Reality: Female Minimal explore de nouvelles perspectives et généalogies dans le domaine de l’abstraction géométrique, mettant en évidence les relations complexes et souvent subtiles entre formalisme et politique identitaire.

Des expérimentations abstraites des années 1960, 1970 et du début des années 1980 forment le cœur de l’exposition. Au-delà de la pluralité des contextes culturels et géographiques dans lesquels chacun de ces artistes a évolué – ce qui explique en partie la variété des formes rassemblées ici – ces artistes sont unis par leur désir émancipateur d’élargir et de perturber le canon forgé par un vocabulaire minimal dominé par les hommes.

Avec des œuvres de Lydia Okumura, Shizuko Yoshikawa et Kazuko Miyamoto

Reconstruite spécialement pour l’exposition, une peinture murale monumentale de l’artiste nippo-brésilienne Lydia Okumura (née en 1948, São Paulo ; vit et travaille à New York), réalisée pour la première fois en Colombie pour la Biennale de Medellin en 1981, déformera et reconfigurera l’environnement espace.

Présentée pour la première fois en France, l’œuvre de Shizuko Yoshikawa (1934, Omûta, Japon – 2019, Zurich) est le résultat d’une fusion unique entre le concrétisme suisse et les principes zen japonais.

Kazuko Miyamoto (née en 1942, Tokyo ; vit et travaille à New York) a elle introduit un élément d’imprécision dans la grille minimale en s’isolant des courants artistiques dominants de son temps.

L’aspect « émancipateur » du minimalisme est approfondi dans cette exposition par la reconnaissance de nouvelles géographies lors de la cartographie de l’art minimal, qui a traditionnellement été compris comme un mouvement principalement associé aux États-Unis. Les trajectoires personnelles des artistes présentés démontrent comment les histoires de migration et la dynamique des échanges internationaux ont été un moteur constant d’innovation et de créativité.

Site web : https://ropac.net/exhibition/group-exhibition

Adresse(s) : 69 avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Galerie Thaddaeus Ropac Pantin)

Ouvert les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi

De 10:00 à 19:00

Laissez un commentaire sur cette exposition :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.