Exposition Fuji, pays de neige au musée Guimet - Le Japon à Paris
Fuji, pays de neige

Fuji, pays de neige

Du mercredi 15 juillet au lundi 12 octobre 2020

Organisé par : Musée Guimet

La sélection d’estampes, de photos et d’objets de l’exposition Fuji, pays de neige met en avant le célèbre mont Fuji, et la thématique de la neige.

Le musée dévoile ainsi quelques 70 estampes japonaises sorties de ses réserves. Les estampes sont des œuvres fragiles, particulièrement sensibles à la lumière, ce qui fait qu’elles ne peuvent être présentées que pendant une durée limitée.

Si la plupart des œuvres proviennent des collections du Musée Guimet, de ses archives photographiques et de sa bibliothèque, la présentation bénéficie aussi de prêts du musée national d’Art moderne et de la Cité de la céramique Sèvres-Limoges.

Le Mont Fuji

En 2013, le mont Fuji a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre de lieu sacré et source d’inspiration artistique. Au croisement de la nature et de la culture, ce kami – entité divinisée du shintoïsme – règne sur les esprits et le paysage du Japon, sur ses arts enfin. Cône parfait recouvert de neiges éternelles, il est visible depuis de nombreux points de la grande île et notamment depuis la route du Tokaido.

Le mont Fuji est un sujet majeur de l’art japonais et est au cœur de quelques-unes des séries d’estampes les plus célèbres de la période d’Edo, en tout premier lieu celles de Katsushika Hokusai (1760- 1849), dont un grand nombre d’œuvres est présenté à cette occasion. Mais le mont Fuji est aussi un des sites les plus photographiés du pays, c’est pourquoi des photographies anciennes et contemporaines accompagnent les estampes avec quelques objets d’art décoratif.

Parmi les objets présentés, outre quelques céramiques, on trouve une boîte à décor des cinquante-trois stations du Tokaido en bois laqué d’or et d’argent, ainsi qu’un coffret à encens ayant appartenu à Marie-Antoinette.

Le pays de neige

Au-delà du cas emblématique du mont Fuji, la présentation est aussi un clin d’œil à ce « pays de neige » dont Kawabata Yasunari (1899-1972), prix Nobel de littérature en 1968, a fait le titre d’un de ses plus beaux romans. Traduire la neige est chose ardue, mais ce sera une des grandes réussites de l’estampe, de la période d’Edo jusqu’à nos jours.

Les artistes japonais utilisent le blanc du papier, travaillant « en réserve », inventant ainsi des procédés formels d’une vivifiante modernité. Elle féconde génération après génération, chaque artiste citant les maîtres antérieurs. Utagawa Hiroshige (1797-1858) se retrouve dans l’œil de Kobayashi Kiyochika (1847-1915) et Kiyochika dans celui de Kawase Hasui (1883-1957), le plus grand artiste du shin-hanga.

Vous pouvez profiter d’une visite commentée gratuite de 30 minutes, sans réservation supplémentaire :

  • En semaine, à partir du 23 juillet : tous les lundis et jeudis (sauf les 3 et 10 août) à 14:00, 15:00 et 16:00.
  • Le week-end :
    • du 25 juillet au 29 août, les samedis à 11:30, 14:00 et 15:00 ;
    • du 5 septembre au 10 octobre, les samedis à 14:00, 15:00 et 16:00.

Illustration : Le Fuji bleu (détail), Série Trente-six vues du Mont Fuji, HOKUSAI Katsushika, vers 1832-1835, estampe nishiki-e, achat 2003, MA8149

Réservation obligatoire pour accéder à l’exposition les samedis et dimanches à partir de 13:00. Réservation conseillée le reste de la semaine.

Site web : https://www.guimet.fr/event/fuji-pays-de-neige/

Adresse(s) : 6 Place d'Iéna, 75116 Paris (Musée Guimet)
(Salles d'exposition temporaire du rez-de-jardin)

Prix : 11.50 euros

Ouvert les lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche

De 10:00 à 18:00

Exceptionnellement ouvert le samedi 15 août 2020 de 10:00 à 18:00

Laissez un commentaire sur cette exposition :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.