Exposition Kumano Kodo par Dominique Laburte - Le Japon à Paris
Kumano Kodo par Dominique Laburte

Kumano Kodo par Dominique Laburte

Du samedi 30 avril au samedi 14 mai 2022

Organisé par : Maison Wa

0 Partages

Kumano Kodo, voyager est une transformation, exposition de peintures de Dominique Laburte.

Les chemins de pèlerinage de Kumano Kodo s’étirent sur la péninsule montagneuse de Kii depuis les 9ème et 10ème siècles. Ils naissent au niveau de la mer, traversent d’épaisses forêts et sont ponctués de nombreux sanctuaires. Depuis 2004 ils sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco et sont jumelés avec les chemins de pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle.

Les peintures de Dominique Laburte viennent en écho à une longue marche sur ces chemins de pèlerinage et dans les paysages tout proches de la mer de Seto. Elles traduisent l’atmosphère du rivage et des forêts traversées par les chemins de pèlerinage.

Pratiquement seuls, nous étions immergés dans des forêts denses et profondes, plantées sur des pentes abruptes. Et la perception de la forêt était celle de la multitude des troncs de cyprès qui naissaient bien plus bas que nous et qui finissaient par une couronne d’aiguilles haut au-dessus de nos têtes.

A mon retour, j’ai cherché à traduire cette expérience, avec des images de l’atmosphère dans laquelle j’avais été plongé. L’expérience sensible de la forêt est une expérience immersive. Je n’ai donc pas cherché à représenter des lieux, mais plutôt à traduire l’ambiance d’un milieu. La couleur dans le travail du fond fut d’une aide précieuse pour suggérer l’ambiance. La couleur transmet une émotion particulière, sans souci de réalisme.

Ce travail sur les forêts fut pour moi une interrogation sur la peinture de paysage. La pensée du paysage serait née en Chine dans les premiers siècles de notre ère, en s’exprimant dans la peinture, la poésie et l’art des jardins. En chinois, le mot paysage se dit Shanshui, « Shan » signifiant la montagne et « Shui » l’eau.
Et ce voyage m’avait placé au milieu des eaux de la mer de Seto d’où émergeaient les montagnes volcaniques. J’étais donc en présence de ces éléments naturels originels du paysage.

La mer forme un continuum avec le ciel et les montagnes sont posées sur l’horizon. Alors que les peintures des forêts de Kumano Kodo laissaient seulement imaginer dans leur profondeur un invisible horizon, l’horizon visible émerge des peintures de la mer de Seto. Le lieu où le ciel et la mer se confondent est peut-être aussi celui où l’extérieur se mue en intérieur, et où l’immensité du monde devient intime…

Dominique Laburte

L’artiste sera présent les après-midis pendant l’exposition. Dominique Laburte vous attend également au vernissage le jeudi 28 avril, à partir de 18:00 (gratuit, sur réservation à rsvp@sasenis.com).

Site web : https://www.facebook.com/events/3061261344134421/

Adresse(s) : 8 Rue Villedo, 75001 Paris (Maison Wa)

Entrée libre

Ouvert les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi

De 11:00 à 19:00

Laissez un commentaire sur cette exposition :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.