Exposition Sur les traces de Fukushima - Le Japon à Paris

Sur les traces de Fukushima

Du mardi 13 février au samedi 9 mars 2024

Organisé par : Maison de la culture du Japon à Paris

Avec cette exposition de photographies, découvrez les traces des lieux de vie dans la région de Fukushima avant qu’ils ne disparaissent à jamais.

Le Centre de recherches sur le Japon de l’EHESS s’associe à Mitate lab. pour vous proposer l’exposition Sur les traces de Fukushima.

Exposition sous la direction scientifique et artistique de Cécile Asanuma-Brice (CNRS-Mitate lab./CRJ-EHESS).

La catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011, bien qu’ayant suscité de nombreuses réactions à l’époque, tend maintenant à être oubliée. Cependant, pour de nombreuses familles, les conséquences perdurent.

De manière inédite dans le monde, une zone évacuée après un accident nucléaire a été rouverte à l’habitat. Cette levée progressive de l’ordre d’évacuation a entraîné une vaste campagne de décontamination, sans précédent jusqu’à ce jour.

Malgré son envergure, cette opération s’est concentrée principalement sur les habitations, leurs environs et les terres agricoles contaminées. Les forêts, présentant des niveaux de contamination inégaux, sont demeurées inchangées. Une fois la décontamination prévue achevée, une phase de destruction a précédé une reconstruction encore balbutiante.

Cette exposition offre un aperçu du théâtre du désastre après que le rideau est levé. Elle tente de capturer l’instant qui préserve, ne serait-ce qu’un moment, ce qui fut. L’urgence, la fuite, la confusion, la peur, l’abandon : en quelques heures, des villages peuplés de milliers d’habitants ont été désertés face au danger imminent. Ces rues aujourd’hui silencieuses et dépourvues d’activité humaine exposent les habitations dévastées aux éléments. Pendant ce temps, la faune profite de cette pause paisible pour reprendre possession des lieux.

Le Centre de recherches sur le Japon souhaite partager cette histoire avec le public avant qu’elle ne s’efface à jamais. C’est l’histoire des lieux, mais aussi celle des êtres qui y vivaient.

Cette exposition a déjà été présentée à l’Humathèque Condorcet à Aubervilliers du vendredi 22 septembre au vendredi 10 novembre 2023. Avec 137 photographies.

Cécile Asanuma-Brice

Cécile Asanuma-Brice est une chercheuse CNRS basée au Japon. Elle co-dirige le programme international de recherche pluridisciplinaire CNRS Mitate Lab. en partenariat avec Olivier Evrard (CEA). Ce programme se penche sur les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima. Dans le cadre de ce projet, elle se charge de l’analyse de la reconstruction.

Ses recherches au Japon ont débuté en 2000 à l’école d’ingénieur de l’université de Chiba, avec le soutien d’une bourse JSPS/CNRS, puis du Ministère japonais de la recherche et de l’enseignement (MEXT). Elle possède une double formation en urbanisme (DESS). Elle a ensuite effectué une thèse en géographie humaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, dirigée par Augustin Berque. Sa thèse a été récompensée par la Fondation du Japon, l’Ordre du Soleil Levant et le Prix international Cosmos.

Cécile Asanuma-Brice est l’auteure de nombreux articles portant sur les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima, les évolutions de la ville japonaise et les mécanismes sous-jacents de la production urbaine. Elle a également été rédactrice de la page Japosphère du journal Libération jusqu’en 2020.

De plus, elle a été conseillère scientifique pour plusieurs films documentaires, dont Irradiés, réalisé par Rithy Pahn (récompensé par un Ours d’or à Berlin en 2020).

Parallèlement à ses travaux de recherche, elle développe une pratique photographique. Ses photographies sont directement liées aux conséquences de la catastrophe nucléaire. Elles ont été prises au cours de plus de douze années de travail sur le terrain dans la zone affectée. Elle réalise également des créations artistiques exposées à Paris, Yokohama, Tokyo et Fukushima.

Cécile Asanuma-Brice est l’auteure de deux ouvrages :

  • Un siècle de banlieues japonaises, au paroxysme de la société de consommation, publié aux éditions Métispresses en 2019 (préfacé par Augustin Berque).
  • Fukushima, 10 ans après. Sociologie d’un désastre nucléaire, édité par la Maison des Sciences de l’homme en 2021.

Site web : https://www.mcjp.fr/fr/la-mcjp/actualites/sur-les-traces-de-fukushima

Adresse(s) : 101 bis quai Branly, 75015 Paris (Maison de la culture du Japon à Paris)
Hall d'accueil (rez-de-chaussée)

Gratuit

Ouvert les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi

De 10:00 à 19:00

Laissez un commentaire sur cette exposition:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.